Partager

Notez cet article

4.5 sur 38 notes

La phase de Poules

Attention tout d'abord à ne pas bâcler cette étape. En effet, bien souvent dans un concours de pronostics, c'est ici que s'engrangent le plus grand nombre de points et que les écarts commencent à se creuser. Car comme aurait pu le dire notre ami J.M. Larqué, "ce sont les petits grains de sable qui forment le tas" ! On s'attend à quelques surprises de la part d'équipes qu'on n'attendait pas (par exemple, la Pologne et l'Autriche), mais pas de grosse déception.

Poule A

On ne voit pas comment la France ne pourrait pas se qualifier : Domenech est à la retraite, Anelka ne prend plus les transports en commun et l'équipe de France donne des signes plus que prometteurs ! On se place donc 1ers du groupe A, suivis de loin de nos cousins Suisses.

Poule B

L'Angleterre comme à son habitude, sans pour autant étinceler, assure sa qualification sans problèmes. "Le flegme anglais", dira-t-on (vous verrez). La Russie arrive à se frayer un chemin vers les huitièmes en battant les gallois et la Slovaquie.

Poule C

L'Allemagne survole son groupe. Pas de suspense, comme le dit le célèbre proverbe de Gary Lineker : "Le football est un sport inventé par les Anglais qui se joue à onze et où les Allemands gagnent à la fin". La Pologne montre qu'elle sait jouer au foot elle aussi et prend la 2e place de la Poule C.

Poule D

L'Espagne renaît de ses cendres et montre des choses intéressantes dans ce groupe plutôt relevé, tandis que la Croatie que l'on n'attendait pas là arrive 2e en surclassant la République Tchèque.

Poule E

La Belgique fait sensations en luttant pour finalement se placer première du "groupe de la mort". L'Italie se place en second sans quasiment prendre de buts, mais sans en marquer beaucoup non plus !

Poule F

Sans surprise là non plus, on mise sur un duo de tête composé du Portugal et de l'Autriche, avec une nette avance pour les portugais dans ce groupe F.

Les meilleurs 3es

Ah ! Les meilleurs 3es... Il faudra demander à l'UEFA d'où leur provient cette idée magnifique. Car outre le fait qu'elle rend compliquée la vie des pronostiqueurs, la sélection de 4 3es de groupe sur 6 groupes que comporte la compétition (et surtout, dans des poules de 4 équipes) donne à la phase de poules un aspect fastidieux et inutile : beaucoup de matchs, et les 2/3 tiers des équipes se qualifient - a priori, il suffit donc de gagner un match pour passer.

C'est donc un peu à la légère et dans le désordre que l'on donne la Roumanie, la Suède, le Pays de Galles et la République Tchèque comme meilleurs 3es. De toute manière, on peut logiquement s'attendre à ce qu'ils sortent au tour d'après !

Les 8es de finale

Les huitièmes de finale, c'est traditionnellement le moment où les petits se font croquer par les gros ; là où la compétition prend un tournant "sérieux". Si l'on s'en tient à nos prévisions énoncées plus haut, on se retrouve avec un tableau final tel que celui-ci :

Tableau final Euro 2016

On voit mal dans ce cas de figue, comment l'Espagne pourrait perdre ce round face à la Suède. De même que la France devrait passer sans souci face aux tchèques et que l'Angleterre s'imposera tranquillement dans son match contre la Roumanie. L'Allemagne ne devrait faire qu'une bouchée de ses adversaires gallois.

Nous nous attendons aussi à ce que la Pologne brille face à la Suisse, et que la Belgique arrache sa qualification à la Croatie. Pari risqué, mais la Russie pourrait quant à elle créer la surprise si elle s'imposait face à l'Autriche.

Le gros clash de ces huitièmes pourrait être un Portugal - Italie. Contre toute attente, nous donnons le Portugal vainqueur de cette rencontre électrique.

Les quarts de finale

A partir d'ici, cela commence à devenir sérieux. Exit donc la Pologne, qui malgré sa belle prestation, rentrera chez elle après un match face à une équipe d'Espagne supérieure. Aussi, si l'on devait asssister à un Portugal - Angleterre, nous ne donnons pas cher de la peau des anglais (depuis quand n'ont-ils pas atteint les demis dans une grande compétition internationale ?) et leur préférons donc le Portugal.

Dans l'autre moitié du tableau, nous retrouvons nos 2 équipes super favoris de l'Euro, l'Allemagne et la France, qui devraient respectivement s'imposer face à la Belgique et à la Russie, sans trop de surprise.

Les demi-finales

Plus on approche de la fin d'un tournoi, plus l'intensité augmente. Difficile de dire qui pourrait l'emporter dans cette 1e demi-finale 100% ibérique. Après moult débats en interne, la préférence revient malgré tout à l'Espagne, de par son expérience à ce stade de la compétition.

On se retrouve alors avec un Allemagne - France, "la finale avant l'heure". N'oublions pas cette défaite que nous ont infligée les allemands lors de la dernière coupe du monde, et n'oublions pas non plus que nous jouerons cette demi-finale à domicile, devant un public surchauffé.  Nous prenons les paris que la France arrivera à s'imposer lors de cette rencontre.

La finale

Si on se retrouve avec une finale Espagne - France comme nous le pronostiquons, Paul le Poulpe peut aller se rhabiller. Nous savons bien que tout peut arriver dans une finale. Mais en bons chauvins que nous sommes, nous donnons la France vainqueur du tournoi, pour la 3e fois de son histoire.

Commentaires

Karim
excellent ! Je suis 100% d'accord avec le pronostic final d'ailleurs
cortepro
salute a tutti!

Note ajoutée. Merci !